I Fratelli Tarzanelli | Concert le 12 octobre 2016

poster 4.jpg

C’est avec joie que nous accueillerons en concert les terribles Fratelli Tarzanelli!

Ce duo voyageur, complice et malicieux, naît en 2007 de l’accord entre un violon et
un accordéon. Leur musique lumineuse est une invitation au voyage aux mille couleurs.

Baltazar apporte des influences hongroises, mais aussi son talent d’improvisateur et cette façon toute à lui qu’il a de faire vibrer son instrument.

Pablo y met ses influences italiennes, sa rythmique d’accompagnement et son jeu de basses en soutenant parfaitement le violon et maintenant toujours vif le contact avec la danse et les danseurs.

Nous vous attendons nombreux au Lou Pascalou le mercredi 12 octobre!

Baltazar Montanaro : Violon / Violon baryton

Pablo Golder : Accordéon diatonique

http://vi.be/ifratellitarzanelli

14 rue des Panoyaux 75020 Paris

Metro : Ménilmontant –  Participation libre

LÙM | Concert-Performance le vendredi 15 juillet à 21h30

projektor 1

LÙM |  le vendredi 15 juillet à 21h30

PROJEKTOR a le plaisir d’accueillir LÙM – compositions, variations et improvisations musicales d’après l’œuvre photographique d’Etienne Bertrand Weill à la Galerie éphémère PROJEKTOR au  36 rue du Château des Rentiers 75013 Paris. ENTREE LIBRE (tel 06 49 95 80 62)

Éléonore Weill / flûtes anciennes

Miquèu Montanaro / galoubet-tambourin, flûtes

Etienne Bertrand Weill / photographies

Dans une atmosphère envoûtante Éléonore Weill  et Miquèu Montanaro dialoguent  de flûte à flûte, l’originalité et la richesse des sons répondent ensemble à la beauté des images qui donnent à rêver, penser, imaginer; se perdre, se laisser emporter. Etienne Bertrand Weill parle peu, il photographie. La poésie ici ne vient pas de la rencontre des mots, mais de la rencontre de l’image qui, d’abord fixée, devient mouvement sur l’écran. Etienne Bertrand Weill introduit  cette composante du mouvement dans un art apparemment statique. Il travaille lentement, précisément, de façon expérimentale, presque scientifique. Son effort pour suggérer le mouvement dans l’image fixe l’amène à sa recherche et création personnelle : les « Métaformes » crées à partir de prises de vues d’objets sculptés par lui-même. A partir de  celles-ci, il construit des suites cinétiques, souvent sur de la musique ou des poèmes, qu’il nomme : « Musique pour les yeux ». Certaines ont récemment été restaurées ce qui a permis une nouvelle approche de ce travail : Éléonore Weill, petite-fille du photographe, et Miquèu Montanaro proposent une nouvelle mise en musique de ces « Métaformes».

Ce concert/performance est accompagné en live de projections de ces suites cinétiques.

Éléonore Weill commence très jeune le chant, le piano puis la flûte à bec. Vivant aujourd’hui à New York, ses qualités d’interprète et son ouverture à différents répertoires (Baroque, Klezmer, traditionnel) l’amènent à se produire régulièrement en France et dans le monde.

Miquèu Montanaro est un compositeur et musicien multi instrumentiste, avec 35 albums à son actif. Il écrit également des musiques pour des pièces de théâtre (notamment pour le CDO et le Théâtre de la Méditerranée), des films (documentaires, fictions), des chorégraphies, et dirige plusieurs créations pluridisciplinaires (musique, danse, arts plastiques, vidéo…).

Étienne Bertrand Weill (1919-2001),  juif résistant pendant la guerre, photographe du spectacle vivant (théâtre, mime, danse), ses œuvres ont fait l’objet d’une quarantaine d’expositions en France et à l’étranger, ainsi que de nombreux spectacles « Musique pour les yeux ». En 2012 une partie de son œuvre a été exposée à la BNF.

 

10 minutes . par Endri Dani . dimanche 1er mai 2016

poster

PROJEKTOR a le plaisir de vous inviter à 10 MINUTES, soirée de projection pensée et commentée par Endri Dani le dimanche 1er mai à 20h30 au 36 rue du Château des Rentiers, Paris 13ème. Entrée libre / 06 49 95 80 62 projektorcontact@gmail.com

L’artiste albanais présentera quatre séquences de films, de 10 minutes chacune.
En lien avec son œuvre, chaque extrait permet de porter un regard critique sur la métamorphose, qui s’empare actuellement de certains pays et de certaines communautés aux identités fortes, comme ici en Iran, Corée du Sud, Maghreb ou Inde.
À l’heure de la globalisation, les conséquences du développement technologique s’avèrent bien souvent désastreuses pour ces “microcosmes” – sur tous les plans : écologique, socio-culturel, économique, politique et psychologique. Chaque séquence met en situation ces enjeux extrêmement actuels et interroge, en retour, la place de l’artiste.
L’artifice du cinéma nous permet ainsi de voyager, pendant 40 minutes, au cœur de la fragilité humaine.

– Les enfants du ciel | Majid Majidi | Iran 2002
– La coupe | Khyentse Norbu | Australie-Bhoutan 2000
– Jiburo | Lee Jeong-hyang |Corée du Sud 2002
– Le grand voyage | Ismaël Ferroukhi | France, Maroc 2004

www.endridani.com
Endri Dani est né en 1987 à Shkodra en Albanie. Il est diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Tirana, ville où il vit et travaille. Sa formation de peintre imprègne ses photographies, ses vidéos et ses installations, faites à partir d’objets récupérés, de souvenirs personnels, d’objets artisanaux et d’éléments historiques. Ses travaux récents s’intéressent principalement aux difficultés de la vie albanaise, à leurs paradoxes sous-jacents, et plus particulièrement, à leur hybridation avec la culture de masse. L’artiste construit un espace poétique et fictionnel où tout semble possible, en s’inspirant des histoires de vies autour de lui.
Endri Dani est également cofondateur de la Galerie MIZA à Tirana, gérée par de jeunes artistes et dédiée à la scène artistique émergente.

L’artiste sera exposé au Centre Georges Pompidou dans le cadre de l’exposition Museum On/Off : From their Hands du 27 avril au 2 mai / Endri Dani et Matali Crasset
http://www.paris-art.com/…/m…/-afrikadaa-eva-barto/3843.html

AMOURS . carte blanche à Baltazar Montanaro le 2 avril 2016

BMontanaro.jpgEXPO-CONCERT . carte blanche à Baltazar Montanaro

Projektor a le plaisir d’accueillir les AMOURS de Baltazar Montanaro le 2 samedi avril.
Musicien, dessinateur, poète, voyageur… C’est avant tout un artiste agile et curieux, apte à faire dialoguer intimement les différents genres artistiques.

Identité musicale et visuelle forte. L’œil grand ouvert, sur soi et sur le monde,

Baltazar Montanaro observe chaque chose avec ferveur, il la dessine, la chante, la conte, afin de saisir la poésie de la vie, l’éclat d’une rencontre, la subtilité de l’amour vécu ou fantasmé.

L’Amour comme langage, comme son, comme empreinte graphique.

Les AMOURS même, ceux que l’on rêve multiples, doux, passionnés, réciproques, inconditionnels, riches, surprenants, défiants…

Les AMOURS chantés en plusieurs contes. Les AMOURS contés en dessins. Les AMOURS intimement dessinés par l’archet de son violon baryton…

EXPOSITION dès 18h00 / CONCERT à 20h00 – Paris 13ème

BDBalta-300x237

www.baltazarmontanaro.com

+ d’INFOS . Violoniste et compositeur de talent, né d’une mère peintre hongroise et d’un père musicien du sud de la France, Baltazar Montanaro se produit avec plusieurs projets tel que The Red Rum OrchestraHabakuk, Red Rails, Zef, I Fratelli Tarzanelli, la Compagnie Montanaro, le duo Montanaro-Cavez, Dans les cordes... jonglant entre différents styles ;jazz, rock, folk, pop, musiques actuelles…

Il est également l’auteur de plusieurs bandes dessinées, publiés aux éditions L’oeuf:

Caresses déraillées 2008, Mes ombres crient 2010, Qu’on vienne me chercher 2015

 

Luna Llena . Performance . 7 Février 2016

La main qui danse et Projektor organisent une performance privé à Paris (36 rue du Château des Rentiers 75013) à 19h.

Avec la Danse de Maite Soler et la musique de Damien Serban.
Un tableau en mouvement, une danse à trois: la femme, l’embryon, la voix du père. Une méditation contemplative au tour de deux êtres qui font encore q’un. Partager l’expérience de ce corps en métamorphose permanente, de cette nouvelle Luna Llena (Pleine Lune).

Maite Soler, artiste née à Barcelone en 1979, ceinture noire de kung-fu coréen, diplômée de l’École des Beaux-arts de Versailles, elle se forme en danse contemporaine à l’Université de Montpellier après avoir realisé une maîtrise en sport à Barcelone. Puis poursuit sa formation à Paris en mouvement sensoriel, techniques d’improvisation et finalement le Butoh avec Atsushi Takenouchi, Yoshito Ohno, Gyohei Zaitsu… Son exploration du mouvement est en résonance avec la nature, l’imaginaire et l’intime. Ses pièces en solo (“paysage intérieur”, “à corps sensible”, “dans l’ombre”, “origine”…) se caractérisent par un fort engagement émotionnel et un travail de mise en scène épurée. Une obstination: l’infini.

www.maite-soler.com  | www.lamainquidanse.com

lunet-w-1

Elena Moaty et Alexis Croisé . Expo-Concert . 9 Janvier 2016

EXPOSITION ELENA MOATY | Vernissage à 18h00

Projektor vous invite à découvrir le travail de la jeune artiste Elena Moaty. Elena Moaty est sortie félicitée des Beaux-Arts de Paris en 2014. Elle peint des femmes et des jeunes filles, appréciant d’explorer ce que signifie la notion de féminité. L`exposition restera ouverte également le dimanche 10 janvier, de 11-18h.  www.elenamoaty.com

CONCERT ALEXIS CROISÉ | Concert à 20h30

Nous avons le plaisir d`accueillir le talentueux Alexis Croisé pour un concert après le vernissage le 9 janvier, à 20h30. Inspiré par les humeurs félines qui l’entourent, Alexis Croisé conduit ses compositions de piano dans un wagon romantique  imaginaire ne volant pas plus haut que l’altitude où les jolis petits papillons roses et bleus virevoltent. https://soundcloud.com/alexiscroise